FDC17 fermée le vendredi 27 mai - Siège fermé tous les 1er mardis de chaque mois


L'indispensable recherche au sang

  • 26 Novembre 2021

La recherche au sang c’est quoi ?

La recherche au sang est une action complémentaire de chasse consistant à rechercher un grand-gibier blessé (chevreuil, sanglier, cerf) à la chasse ou à la suite d’une collision routière. Elle nécessite l’intervention d’un binôme homme-chien « de rouge » spécialement élevé pour pister le gibier blessé. Les chiens « de rouge » ou « de sang » sont le chien Rouge du Hanovre, le chien Rouge de Bavière et le teckel. La recherche au sang d’un animal blessé ne fait pas partie des actes de chasse réglementés : « Ne constitue pas non plus un acte de chasse le fait, pour un conducteur de chien de sang, de procéder à la recherche d’un animal blessé ou de contrôler le résultat d’un tir sur un animal ». Ainsi, la recherche du gibier blessé ne peut être assimilée à un acte de chasse dès lors qu’il est accompli par un conducteur de chien de sang.

Gibier blessé, que faire ?

Des consignes sont à respecter en cas de gibier blessé, celles-ci figurent dans le carnet de battue. La fédération invite ses adhérents à les respecter scrupuleusement. Aujourd’hui plus que jamais, le respect de l’animal touché doit prévaloir sur l’ensemble des valeurs cynégétiques. Pour Christophe Bouyer président de la FDC17 : « Ne donnons pas aux détracteurs de la chasse le bâton pour nous faire battre. »

En cas de gibier blessé, les bons gestes à adopter :

· Sonner la mort dans les plus brefs délais
· Prévenir son chef de ligne dès la fin de traque
· Stopper les chiens sur la voie de l’animal blessé en restant sur la ligne de tir (sauf balle mâchoire). Un animal blessé s’arrêtera rapidement s’il n’est pas poursuivi
· Après la fin de la traque, consulter ses voisins de droite et de gauche afin d’analyser à réaction du gibier, ils sont les meilleurs observateurs
· Marquer l’emplacement du tireur et du gibier (anschuss) au moment du tir, ainsi que la direction de fuite avec un ruban ou un papier de couleur
· Marquer de la même façon les premiers indices recueillis sans les toucher ni les déplacer (si possible les protéger contre les prédateurs et la météo avec des brisées)
· Le chef de ligne devra remplir scrupuleusement le carnet d’information qui sera remis au conducteur
· Etre présent pour accompagner le conducteur agréé ou la Fédération départementale des chasseurs

Ce qu’il ne faut pas faire :

· Inciter les chiens à suivre l’animal blessé
· Courir derrière l’animal
· Ramasser les indices de blessures
· Piétiner les indices observés (poils, os, sang, contenu stomacal, traces de fuite) ni à l’impact, ni dans la direction de fuite (marcher à côté de la trace du gibier ou du sang)
· Suivre la piste sur plus de 50m